"On n’a jamais vu  un  mari étranger revenir au nid"