" Une brume épaisse,

des sapins verts.

J'avance à pas feutrés "

Zao Wouki_ 4

 

" Au milieu de nul part, de montagnes indomptables,

balancée dans le vide, par un fil invisible,

je saute "

ZAO WOU-KI (1962)

 

" Petite fleur blanche de jasmin,

tes effluves capiteuses,

rosée du matin "

Zao Wou-Ki - Abstraction (1959)

 


* Merci Dominique de clôre cette première saison avec des haïkus "de circonstances" d'un été brumeux et froid, ce que traduisent à leur manière les superbes abstractions de Zao Wou-Ki.